Maintenir la performance industrielle d’un groupe dans l’industrie pharmaceutique

industrie pharmaceutique

L’industrie pharmaceutique est un élément important des systèmes de santé, dans le monde entier. Elle regroupe de nombreuses activités telles que les recherches, la fabrication et la commercialisation des médicaments au service de la santé humaine et animale. Pourtant, à cause de l’émergence croissante de nouvelles pathologies et de nouveaux enjeux, le secteur de la pharmacie doit faire face à une période charnière. Il doit pour cela mieux protéger ses patients tout en conservant et améliorant la performance de son groupe.

Quels sont les enjeux de l’industrie pharmaceutique ?

L’industrie quelle que soit son domaine d’activité, notamment, la pharmaceutique bien qu’intérêt économique majeur est, malheureusement, particulièrement polluante. Issus des matières premières, réactifs, solvants, produits… elle est la source de rejets chimiques. En effet, les matières évacuées en grande quantité sont des polluants notoires. Dans ce secteur il est question des micropolluants et les matières retrouvées sous forme de trace dans le gaz et dans les eaux après traitement classique. Et ces molécules autant qu’elles sont biologiquement actives, elles sont plus inquiétantes et représentent un risque environnemental. D’ailleurs, les composants électroniques et plastiques sont énormément utilisés dans la fabrication des produits médicaux. Actuellement, l’autre problématique majeure de l’industrie de la pharmacie est la contrefaçon, c’est-à-dire la reproduction frauduleuse de certains médicaments. Cette reproduction frauduleuse peut émaner d’une personne aussi bien interne qu’externe qui est en collaboration. Ceci a bien entendu un risque sanitaire énorme et grave pour les consommateurs. Donc, il faut empêcher que la répartition de l’unité autonome de production (UAP) ne tombe entre de mauvaises mains.

Comment faire face à ces enjeux ?

Étant donné que la protection de l’environnement est la préoccupation de la société française actuelle, tout le monde doit apporter son secours y compris l’industrie pharmaceutique. Pour y parvenir, elle doit réduire l’empreinte environnementale de ses produits. Désormais, elle s’intéresse de plus en plus à l’écosystème dans lequel elle évolue. Pour cela, les prescripteurs, payeurs, patients et environnement sont devenus une partie intégrante de leur stratégie. En ce qui concerne par exemple l’environnement, elle prend en considération la réduction de son empreinte dès la conception des produits, durant la fabrication jusqu’à la fin de vie des appareils utilisés. Elle pense, ainsi, à transformer les solvants usagés en une matière première secondaire de qualité similaire. Tout cela permet, aussi, d’obtenir une source de matière secondaire récupérable de haute qualité. Concernant la sécurité des laboratoires et des usines de fabrication ainsi que les sites et les bureaux, les sociétés pharmaceutiques doivent, certainement, contrôler tous les risques afin d’éviter toute sorte d’activités frauduleuses et de vol. Il est, donc, primordial de faire piloter la répartition de l’unité autonome de production par un meilleur responsable. Tout cela dans l’objectif de maintenir la performance de l’industrie de la pharmacie.

Maintenir le niveau de performance industrielle 

La compétence du groupe est, aussi, cruciale afin d’entretenir la performance industrielle en pharmaceutique. Atour de grandes équipes internationales, constituées de laboratoires et des entreprises qui exercent plusieurs activités de recherche de nouveaux médicaments, le secteur de l’industrie pharmaceutique a besoin des chercheurs de haut niveau, techniciens, assistants et du personnel de laboratoire. Ces derniers contribuent au bon fonctionnement et avancement des essais et des tests. Ils occupent, également, des fonctions de techniciens de production. D’où l’importance de recruter une équipe compétente, rigoureuse, observatrice et organisée. Des conseillers juridiques en droit de la santé expérimentés au niveau des états membres sont aussi indispensables.

Le secteur peut par exemple embaucher un manager de transition en direction industrielle. L’appui de ce dernier aide le directeur industriel à conduire rapidement un plan d’action pour atteindre les objectifs comme la prise en main de la direction de l’unité autonome de production, l’accommodation de l’UAP par rapport aux enjeux industriels…

Où en sont les nouvelles tendances de l’industrie pharmaceutique ?

L’industrie pharmaceutique comme le monde entier est, aussi, en train de connaître une amélioration massive grâce à l’évolution de la technologie. La transformation numérique permet, par exemple une meilleure qualité des produits et une plus grande transparence, ce qui perfectionne les soins pour les patients. Ces derniers peuvent, par exemple se remettre au cœur du système grâce à l’ère du numérique. Cela consiste à mieux analyser les clients et leurs besoins afin de proposer une offre plus adéquate à la demande. Il n’est plus seulement question de développer des antibiotiques, des médicaments et des vaccins, mais aussi de donner le pouvoir aux patients dans le parcours de soin. Cela comporte, également, les accompagnements à chacune des étapes de leur maladie via des méthodes de gestion de la relation client. Dans les années à venir, les industries pharmaceutiques se préoccuperont, certainement, de l’intelligence artificielle (IA) et de l’initiation machine pour simplifier et accélérer les processus de découverte et de l’expansion des médicaments. Certaines innovations le permettent, également, d’effectuer des tests de produits sur des simulations informatiques d’organes. De ce fait, elles ne seront plus obligées de réaliser des essais sur des animaux. Il existe, encore, plusieurs tendances dans l’avenir de ce secteur.

Dévidoir de scotch industriel : Quels sont les avantages ?
Comment se déroule les phases de test des médicaments ?