Solutions industrielles de Coil Coating

Coil Coating

Pour un design durable, il est préférable de choisir le Coil Coating. Notamment, la qualité constante du métal prélaqué assure au fabricant une concentration sur ses compétences et laisse la production de finition de qualité aux experts. Découvrez les solutions industrielles de Coil Coating.

Le Coil Coating : qu’est-ce que c’est ?

Le Coil Coating, ou le métal prélaqué constitue un procédé de revêtement des deux côtés ou seulement d’un côté d’une bande d’aluminium ou d’acier plat. Le film plastique ou la peinture restent le matériau courant du revêtement. Ce procédé offre un résultat de produit composite constitué d’un revêtement organique et du matériau porteur métallique. Pour les éléments porteurs, il faut appliquer deux revêtements dont le top coat et l’apprêt ou le primer. Grâce au top coat, vous pouvez donner une qualité décorative appropriée est donnée à la feuille de métal. Cette qualité décorative semble disponible dans de nombreuses couleurs. Il faut noter que la structure et la brillance du top coat peuvent varier. De son côté, l’apprêt est important pour la protection contre la corrosion et l’adhésion. Habituellement, la peinture Coil Coating moderne semble composée de résines polyester. Ces derniers sont réticulés avec des isocyanates ou des résines mélaminées. Pour appliquer un revêtement organique (film ou peinture) sur une bande métallique en aluminium ou en acier, le prélaquage reste la technique la plus avancée. Notamment, un produit prélaqué est constitué d’un traitement de surface, d’une tôle de support, d’une couche de peinture primaire et d’une dernière couche de finition. Si vous voulez en savoir plus sur les applications du Coil Coatingconsultez cette page.  

Dans quels domaines s’applique le Coil Coating ?

Le Coil Coating est appliqué dans de nombreux domaines. Dans le domaine du bâtiment, il est utilisé comme couverture et bardage. D’ailleurs, pour les bardages et les couvertures, l’acier prélaqué est le produit beaucoup plus utilisé. Autrement, vous pouvez voir les faîtières, les gouttières, les cavaliers, les supports d’étanchéité, les panneaux sandwich et les cassettes. Dans l’industrie générale, il est utilisé comme fermeture, sous-plafond, luminaire ou encore comme enveloppe d’appareil électronique. Dans le domaine de l’automobile, il y a l’aluminium prélaqué qui est utilisé comme tôle de carrosserie pour caravane, camping-car et mobile home. La construction s’avère le marché principal pour l’aluminium et l’acier. Toutefois, il faut noter que le marché du métal prélaqué affiche dans l’industrie de l’électroménager et du transport une part importante. Il faut savoir qu’en Europe, plus de 5 millions de tonnes d’aluminium et d’acier prélaqués sont expédiées et produites chaque année. Ce chiffre représente la multiplication par 18 de la production européenne d’aluminium et d’acier prélaqués en 40 ans.   

Le métal prélaqué : le premier choix des designers

Le métal prélaqué offre divers avantages tant dans la réalisation et la fabrication qu’au niveau de la flexibilité durant la conception. En matière de design, le Coil Coating assure une surface peinte de haute qualité dans un large éventail de textures et de couleurs. Il a même la capacité d’imiter la texture du bois en utilisant simplement des films imprimés. D’ailleurs, il peut être très brillant ou très mat, en peau d’orange, lisse, grainée, embossée ou même texturée. Par ailleurs, le métal prélaqué peut se trouver en divers types et alliages d’aluminium et d’acier. Ainsi, il est possible de trouver un équilibre entre la solidité et la déformabilité. Dans l’ensemble, l’utilisation du métal prélaqué permet des économies. De plus, le processus de fabrication sera plus fluide. Cela permettra une amélioration du rendement et de la productivité. En parallèle, il y a une baisse des frais financiers et des frais liés à la gestion des stocks. Les coûts de fabrication et la consommation d’énergie sont également réduits. Dans la ligne de peinture, processus de finition, le Coil Coating peut réduire ou même éliminer le principal goulot d’étranglement. Autrement, vous pouvez constater que tous les frais pour le mettre en conformité avec la législation environnementale paraissent inexistants ou très faibles. 

Quels sont les procédés de revêtement ?

Il existe deux grands types de procédés de revêtement : le Coil Coating et le poudrage. Pour le premier type de revêtement, le traitement des surfaces des bandes est réalisé en fonction du procédé Coil Coating. Toutefois, ce traitement reste conforme avec les exigences de « European Coil Coating Association ». Les bandes sont soumises, durant ce processus, à une vingtaine de phases de traitement. Une fois cette préparation finie, une couche primaire sera utilisée puis cuite sur les deux faces. Notamment, le produit convient aux exigences de l’architecture extérieure avec une résistance durable à la température variant de -30 °C à +80 °C. Il faut savoir que non seulement tout revêtement laqué résiste aux intempéries climatiques et aux produits chimiques courants, mais également il reste déformable. Contrairement au revêtement Coil Coating, le revêtement par poudrage semble un laquage individuel. Ce dernier constitue en effet un procédé de revêtement essentiellement écologique. En effet, il n’assure aucune utilisation de solvant et tous les restes de poudre repassent dans le circuit de poudrage. Autrement, ce procédé permet tout revêtement par poudrage dans les couleurs spéciales souhaitées ainsi que dans toutes les couleurs NCS, RAL et Pantone.

 

Les engins de levage et manutention
Les différents types d’accouplements mécaniques